ZeDen.net

 
 

Configuration de test :

  • Carte mère : MSI Z370 Gaming Godlike
  • CPU : Intel Core i9 9900 K
  • Carte graphique : MSI GTX 1070
  • Ram : 2 x 8 Go G-SKILL Ripjaws 3200
  • SSD PCI-E : Plextor
  • SSD SATA : OCZ
  • Alimentation : Corsair HXi 750W + cablemod red
  • AIO : Corsair H150i Pro
Outre les panneaux, déjà démontés précédemment, on dépose aussi les faces avant et supérieure. Cela se réalise facilement, en tirant dessus en utilisant des zones prévues pour servir de poignées.

Carte-mère

Comme dans tout boîtier, la carte mère trouve sa place aisément. Mais auparavant, il faut bien penser à installer le shield ATX d'une part, et de l'autre, les entretoises. Le fond du boitier est sérigraphié, et indique en fait pour chaque taille de carte mère quels sont les trous en principe à utiliser pour les installer.


Installation de la MSI Godlike Gaming

Pour les visser, le constructeur donne comme souvent un embout permettant d'utiliser un tournevis. On installe comme ça les 9 entretoises nécessaires à notre CM MSI, au format E-ATX. Ensuite, on visse avec des vis classiques la carte mère dans les entretoises, et on peut passer à la suite.

Connexion du contrôleur de ventilateurs

Le cache situé à en bas du dos de la carte mère masque à la fois l'alimentation, mais aussi le contrôleur ARGB embarqué dans le boitier. Celui-ci est en fait vissé directement sur le cache, ce qui permet là encore de le rendre invisible. Pour fonctionner, il faut lui ajouter une alimentation SATA. Ensuite, on voit qu'un câble 2 broches est déjà branché. il est annoté « reset », et vient donc du front panel. Il sera utilisé pour changer
la couleur des ventilateurs. Bien évidemment, on peut le relier à une carte mère compatible, et dans ce cas, il faut utiliser le câble dédié qu'on trouve dans le bundle sur le connecteur « IN ».


Le contrôleur de ventilateur, caché

On peut aussi voir qu'il y a un connecteur de libre : celui-ci sera utilisé pour gérer le second canal du contrôleur, portant la mention « OUT2 ». Dessus se branche le câble spécial livré dans le bundle. Celui-ci dispose de 2 prises ARGB qui pourront donc accueillir 2 ventilos ARGB supplémentaires. Logiquement, on pourrait par exemple mettre 2 autres MF 200 sur la partie haute grâce à cela.

Alimentation

Maintenant qu'on retiré le cache de l'alim, on peut passer au montage de celle-ci. Le H500m utilise un système de montage avec un cadre, déjà fixé au boitier et qu'il faut en fait dévisser. L'opération est assez aisée, vu que sont utilisées 4 grosses vis à main. On installe dans un premier temps ce cadre sur l'alimentation, avec 4 vis normales. Ensuite, on glisse assez simplement le bloc dans l'emplacement du boitier.


Installation de la Corsair HXi

Une fois à l'intérieur, on remarque qu'il repose sur des patins antivibrations. Et pour finir, il n'y a plus qu'à remettre en place les 4 vis à main du début. On peut également noter que ces vis ne se dévissent pas complètement, ce qui évite de les perdre : elles restent en fait solidaires du cadre, et c'est bien pratique !

Watercooling

La façade supérieure étant retirée, on peut alors dans un premier fixer les ventilateurs sur le dessus du boitier. La zone comporte de nombreux oblongs différents, afin de pouvoir accueillir les ventilateurs, peu importe leur taille. Dans notre cas, il s'agira de 3 x 120 mm. Il y a aussi 3 zones découpées afin de faire passer les câbles d'alimentations des ventilos.


Mise en place des ventilos ...

Cependant, cette zone ne permet pas de mettre un radiateur, en fait. Il n'y a nulle part où faire passer les tuyaux et le waterblock, donc cette partie de l'AIO va forcément à l'intérieur du boitier.


... et du radiateur / waterblock

Passons maintenant à la carte graphique, au travers de pas moins 2 montages différents.

Carte graphique - à l'horizontale

Commençons par le montage le plus courant, à savoir, à l'horizontale. Les opérations de base sont assez classiques. En premier lieu, en on retire les 2 premières équerres PCI, avec un tournevis, vu qu'il n'y a pas de vis à main non plus ici. On enfiche la carte graphique dans le slot de la carte mère, et on connecte l'alimentation, après avoir passé les câbles par les découpes du plateau prévues à cet effet.


Montage à l'horizontale ...

Pour finir, on ajuste le support, pour qu'il vienne se placer bien sous la carte et qu'il la maintienne. Pour se faire, on dévisse légèrement 2 vis et on remonte le support, après l'avoir pivoté pour qu'il ne vienne pas en appui sur le dernier ventilateur, mais plutôt sur la carcasse du refroidisseur de la carte . De cette manière on voit bien qu'il remplit son office.

Carte graphique - à la verticale

Maintenant, on va la placer en vertical, ce qui est la position à la mode sur les boitiers gamers. Il faut dévisser cette fois les 2 équerres verticales, de la même manière que précédemment avec un tournevis. On installe alors la carte et on la rebranche à l'alimentation. Mais pour ce cas de figure, il faut en plus un riser, qui n'est plus ni moins qu'une « rallonge » du port PCI-E, et qui n'est pas, comme bien souvent, incluse dans le bundle. Dans notre cas, nous utilisons un modèle haut de gamme de chez Lian Li.


... et à la verticale

Dans ce mode, le support pour CG ne peut pas être utilisé, bien évidemment. Les cartes les plus lourdes ne seront pas forcément recommandées pour ce montage, car à la longue ça pourrait cintrer, mais sinon, en longueur il y a largement la place.

Le changement de façade

Bien évidemment, on a voulu voir comment se passait le passage de la façade en mesh à la façade vitrée présente dans le bundle. La première étape consiste à retirer l'ensemble du panneau avant. Il faut pour se faire écarter un peu le plastique et en haut et en bas, et tirer ensuite avec la poignée, comme pour le panneau supérieur. Ce n’est pas forcément évident la première fois, mais cela finit par se faire. On peut ainsi voir les ventilateurs de près.

Une fois déposée, on voit sur la face intérieure du panneau les nombreuses vis de fixation. On se focalise sur les 8 qui retiennent la partie centrale, car ce sont celles qu'on va défaire.


Démontage de la zone mesh

Les vis se défont sans difficulté, et la grille de même. Il suffit alors de faire l'opération à l'envers avec la partie en verre trempé pour l'installer. On commence par positionner les 8 pas de vis en face des trous situés dans le panneau. On en profite pour mentionner que, côté panneau, d'épaisses rondelles en caoutchouc sont présentes, et permettent 2 choses : d'une part, cela évite les vibrations dans la façade, qu'elle soit en verre ou en mesh, et cela évite de trop serrer et de risquer de briser le verre. On revisse alors les 8 vis, puis on termine par remettre en place le panneau avant, juste en le claquant du plat de la main à différents endroits. Et voilà un nouveau look pour le H500m !

Rendu visuel

Avec la nouvelle façade en place, il est bien plus facile de profiter des effets lumineux offerts par les 200 mm, comme on peut le voir au travers de cette vidéo :


On distingue clairement les 8 grosses LEDs insérées autour du centre de chaque ventilateur. Par défaut, le boitier est en mode « arc en ciel ». Les modes suivants sont surtout des modes avec des effets « rotatifs ». Viennent ensuite des effets statiques avec un rouge, un vert et un bleu, et pour finir, les ventilos sont éteints, ce qui est toujours pratique à avoir.

Le léger son grave qu'on entend dans la vidéo est le bruit du boitier en fonctionnement, à environ 50 cm du boitier, tandis que le « tic » se produit quand on appuie sur le bouton du front panel pour passer d'un effet à un l'autre.

Passons maintenant à la page suivante pour découvrir le protocole de test et les résultats offerts par ce boitier.
Page précédente Page précédente - Page suivante - Page suivante
par Xpierrot Commenter
Partager

Héberger mes images en un clic

Commenter

Les commentaires sont fermés aux non membres. Pour poster un commentaire, créez un compte membre : c'est simple et gratuit !

Actu du même sujet

Fiche technique

  • Série : MasterCase
  • Taille : Moyen Tour
  • Couleurs disponibles : noir / argent
  • Matériaux : acier, verre trempé
  • Dimensions : 544 x 248 x 546 mm
  • Poids : 14,2 Kg
  • Cartes-mère supportées : Mini ITX, Micro ATX, ATX, E-ATX
  • Nombre de slots PCI : 7 + 2 verticaux
  • Nombre d'emplacements 2,5" : 6
  • Nombre d'emplacements 2,5"/3,5" : 2
  • Ports USB : 1x USB 3.1 Type C, 4 x USB 3.0 Type A
  • Ports I/O : 1x 3.5 mm (Audio+Mic), 1x 3,5 mm (Mic)
  • Ventilateurs pré installés : Avant : 2 x 200 mm PWM ARGB (vitesse de 400 à 800 tr/min) + Arrière : 1 x 140 mm
  • Ventilateurs supportés top : 120 mm x 3, 140 mm / 200 mm x 2
  • Ventilateurs supportés bas : 120 mm x 3, 140 mm / 200 mm x 2
  • Radiateurs supportés top : 120 mm, 140 mm, 240 mm, 280 mm, 360 mm
  • Radiateurs supportés bas : 120 mm, 140 mm, 240 mm, 360 mm
  • Hauteur max. refroidisseur CPU : 190 mm
  • Longueur max. alimentation : 200 mm
  • Longueur max. GPU : 318 mm

Prix : 199,95 €

sur LDLC